L'impolitesse du surnaturel


Nager ou surfer ( sur le web ) il faut choisir ! Finalement j'ai voté pour le crawl suivi d'un bon bouquin à l'ombre des arbres des lacs du Jura. Bingo ! La lecture m'a permis d’assister à la rencontre d'un jeune comtois avec la Vouivre. Une apparition plus ou moins refoulée par ce paysan peu désireux de chambouler son univers bien réglé...

" Le surnaturel n'étant pas d'un usage pratique ni régulier, il était sage et décent de ne pas en tenir compte. Personnellement Arsène avait toujours été choqué par les Évangiles. Cette façon qu’avaient les apôtres d'aller raconter les miracles qu'ils avaient vus lui paraissait inconvenante. A leur place il n'aurait rien dit.

Être poli et bien éduqué c'est justement ça, garder pour soi les histoires qui pourraient déranger le monde."

Par 30° à l'ombre, lire Marcel Aymé est aussi rafraichissant qu'une baignade : surtout quand on résiste à la tentation de voler le rubis valant 10 milliards du diadème de la belle Vouivre.

Idem pour la pierre précieuse qui brille au front de Lucifer. Par courtoisie, j'ai préféré piquer une tête dans l’émeraude des eaux du lac de Chalain.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

®

Créé avec Wix.com

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page