Chronique de l'Imaginaire

sa vie propre et mes libres associations

Grottes ornées et première baignade mystique

La splendeur escamotée de frère Cheval. Harponnée par ce titre, j'ai lu d'une traite les histoires de Jean Rouaud au bord du lac de Chalain. Dans les grottes de Lascaux & Co. nos ancêtres du paléolithique auraient peint leurs dieux : ours, cheval, aurochs, que des archétypes cosmiques ! En revêtant leur dépouille, les chasseurs touchaient au mystère de l'animal. "L'homme est la seule créature à vivre dans la peau de l'autre. Mal dans sa peau ? " écrit Rouaud. "De sorte que la sainteté passe toujours par le dépouillement. Francesco s'exhibant nu sur la place d'Assise après que ses parents l'eurent déshérité." J'ai posé le livre pour plonger dans l'ascèse franciscaine : la peau de frère Chalai

Le corps a ses raisons

La forêt, à nouveau vert tendre, quitte ses habits secs. Les bourgeons éclatent même en haut des chênes ! Enfin libéré des strates de pluie froide, mon corps de printemps habite des formes encore étranges, parce que nouvelles. "Penser est certes savoir, apprendre ou mémoriser" dit Michel Serres dans Corps "mais c'est aussi inventer. J'ai toujours eu le sentiment que le corps, en matière d'intuition, d'invention et d'adaptation, était le plus souvent "en avant"... Chouette ce philosophe chantant l'intelligence du corps : en prime, Michel Serres proclame qu'il écrit avec ses pieds. Viva la filosofia !

Sagesses de maître clown

Rien que pour le plaisir d'écrire les mots Psychothérapie de Dieu, je cite le livre de Boris Cyrulnik : "la joie religieuse est dépourvue d'humour. Celui qui éprouve "l'euphorie d'être" s'oriente en souriant vers l'autre, ouvre ses bras, dit des mots gentils, mais ne rigole pas. L'humour est une transformation de la souffrance qui nous invite à se moquer du mal, en en faisant une représentation déroutante, une surprise, une pirouette." D'accord, mais c'est faire peu de cas de la folle sagesse, autre expression jouissive à dire ! Le plaisir des mots n'est pas rien et de surcroît biodégradable... Selon vous, Chögyam Trungpa est sérieux quand il associe folle sagesse et innocence de l'aurore ?

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

®

Créé avec Wix.com

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page