Chronique de l'Imaginaire

sa vie propre et mes libres associations

Des fleurs de mars ne tient compte

Les fleurs de prunier sous la pluie vous désolent davantage que l'averse elle même ? Ceci n'est pas un test psychologique ! Encore que... les humeurs flottent en cette saison de contrastes et de retours en arrière. Pas simple de sortir du vieil hiver ! La renaissance de la végétation peine sous les vagues de froid, et nos élans de renouveau avec... Comme tout commencement, le printemps flirte avec la fragilité. C'est ainsi. Les fleurs fanent même si nous les aimons, dit maître Dogen, les herbes folles poussent alors que nous les détestons. Même les perles de sagesse blêmissent en mars, mois des fous.Tant pis, j'irai boire un thé avec Alice chez le lièvre de mars et le chapelier toqué.

Toujours debout

Rhume de saison : rien de tel que la poésie pour se soigner ! Et accessoirement du thym dans un bol fumant sous une couverture en laine. Mais attention, lire des poèmes pendant une fumigation dans la pénombre c'est du sport : avec ou sans lunettes embuées, on ne voit rien. Pour les haïku de Paul Cooper, moine zen et psychanalyste, j'ai fait confiance à la sagesse intuitive... écrire un haïku ? fleurs de partout... pas de papier, pas de crayon Les poèmes de Toujours debout ont été traduits par Luc Boussard. En page de gauche il y a la V.O. haïku writing ? blossoms everywhere... no pad, no pen

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

®

Créé avec Wix.com

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page