Battre le rappel de ses amis


D'abord j'ai cru à une blague. Le copain en question est facétieux et quand il s'est mis à vérifier si ses amis Facebook partageaient ses posts sans le lire jusqu'au bout, j'ai pensé que son «test social» était bidon. Test assorti d'une incitation à copier/coller le message sur son mur sous peine d'expulsion de sa liste d'ami : redoutable ! Farce ou pas, tout le monde a rappliqué pour l'assurer de sa loyauté : 41 commentaires, 117 « j'aime» .

Que vient dire cet engouement dans un monde virtuel d'échanges sans lendemain. Entre peur du rejet et diplôme de "super copain", les menaces d'abandon enrobées de flatterie semblent marcher du tonnerre. Je te vire aujourd'hui de mes amis Facebook mais on peut s'expliquer demain entre quatre yeux dans la vraie vie. Vraie vie? Dans les cas d'un proche, les échanges en ligne auraient-ils moins de réalité qu'en face à face ? Rien n'est moins sûr dans notre monde hybride connecté/déconnecté mais je commence à me dire que cyber-psychanalyste est un métier d'avenir. Vous likez ou pas?

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

®

Créé avec Wix.com

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page