Rien que trois cœurs rouges

December 3, 2016

Les bonnes manières sur Facebook, tout un art...qui m'échappe pour l'instant. Est-ce grossier de demander à des inconnus pourquoi ils veulent devenir mes amis? Le jour où on m'a répondu par trois cœurs, je me suis trouvée d'autant plus Faceplouc que les cœurs ne venaient pas d'une personne mais d'une page Psy.

Entre-temps on m'a conseillé de «liker» les posts de mes contacts pour leur signifier que j'avais lu et que je pensais à eux. De là à aimer il y a un pas mais ça explique toutes les boutades permettant de se dévoiler moins dans «Commenter». Comment être franche sans heurter personne lorsque je m'exprime à la cantonade ? Pour qu'on ne m’interprète pas de travers rien ne vaut un Surmoi auto-censeur mais après... me voilà homogénéisée pasteurisée ! Et encore la censure n'est rien face aux algorithmes qui décryptent nos like et thésaurisent chaque emoticone pour nous proposer pages, pub et sites censés nous concerner. Chaque like, chaque livre acheté online modifie la mémoire collective selon Pierre Levy, qui conseille vivement de comprendre les fonctionnement des algorithmes pour ne pas avoir à le subir. Il était temps ! Ce sociologue philosophe pense les réseaux sociaux en prônant la participation a l'intelligence collective comme pivot de la cyber-démocratie. Affaire de réflexivité, comme il l'appelle : j'ai envie de suivre Pierre Levy's blog parce que pour moi réflexivité égal conscience. Oh miroir, bon beau miroir !

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche
Posts Récents

April 18, 2020

November 11, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags