Toujours debout

March 12, 2018

 

Rhume de saison : rien de tel que la poésie pour se soigner ! Et accessoirement du thym dans un bol fumant sous une couverture en laine. Mais attention, lire des poèmes pendant une fumigation dans la pénombre c'est du sport : avec ou sans lunettes embuées, on ne voit rien. Pour les haïku de Paul Cooper, moine zen et psychanalyste, j'ai fait confiance à la sagesse intuitive...                                                                  écrire un haïku ?

                                                                 fleurs de partout...

                                                                 pas de papier, pas de crayon

 

Les poèmes de Toujours debout ont été traduits par Luc Boussard. En page de gauche il y a la V.O.

haïku writing ?

             blossoms everywhere...

no pad, no pen

 


 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche
Posts Récents

April 18, 2020

November 11, 2019

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags