Machines affectueuses ou défectueuses ?


Une étreinte par des bras synthétiques, ça vous tente? Après les robots soignants, des robots affectifs vont prendre soin de nous. On doit juste vérifier s'ils sont fiables et...empathiques.

Le mot même d'empathie artificielle pointe le paradoxe. Bien que ces machines de compagnie manifestent des "émotions", je doute qu'un élan de tendresse concocté par un algorithme soit prêt de m'émouvoir...

Pourtant, dans Seuls ensemble, l'anthropologue Sherry Turkle affirme que "nous ne voudrons pas savoir si nos machines sont intelligentes, mais si elles nous aiment."

Tellement plus simple que de s'aimer entre humains ! Si Dr Folamour arrive à bidouiller des robots rassemblant à des beaux mecs, le tour est joué : les bécanes affectueuses nous protégeront en même temps de la peur de la solitude et de la crainte de l'autre. On peut les programmer, elles... Plus la peine de risquer les contraintes du lien amoureux avec un homme ou une femme.

D'accord, vivre avec une robot câlin c'est faire "comme si" c'était une vrai garçon, mais la machine a un atout essentiel : elle ne vas pas mourir en nous laissant en plan sans nous prévenir. Sauf si c'est un produit défectueux.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

®

Créé avec Wix.com

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page