L'ami était une amie


Au moment où un de mes amis inconnus de Facebook annonçait son retrait de sa page, j'ai compris que c'était...une femme. Décidément je ne me suis pas trop penchée sur son profil : j'aurais au moins deviné le genre de son prénom unisexe, mais je la croyais homme. Une histoire d'Animus ? Cette méprise confirme avant tout qu'un ami sur les réseaux sociaux n'est pas vraiment un ami. Même la cour de cassation est d'accord ! Ou alors les liens en ligne donnent raison au Renard (Jules) : «Il n’y a pas d’ami, il n’y a que des moments d’amitié.» Sur Facebook ces brefs instants de complicité brisent enfin la sensation de parler à la cantonade, voir même dans un vide sidéral. Heureusement il y a parfois rencontre. Sans ces échanges plus moins illusoires la compulsion à me connecter serait aussi éteinte que ma curiosité. «Si j'écris ce que je ressens, c'est qu'ainsi je diminue la fièvre de ressentir» : cher Pessoa, inconnu ami de nous tous, j'adresse mille like d'un coup à l'Anima qui vous inspire à jamais.

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

®

Créé avec Wix.com

  • Wix Facebook page
  • Wix Twitter page
  • Wix Google+ page